Salle de presse

11.05.2017 - FONDASOL

Chantier de confortement hors-norme à St-Raphaël pour FONDASOL
Mise en œuvre d’une solution de stabilisation pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

Photos HD

Chantier de confortement hors-norme à St-Raphaël pour FONDASOL

Mise en œuvre d’une solution de stabilisation pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

Depuis plusieurs mois, d’importants travaux de confortement d’une falaise de 30 m de hauteur sont mis en œuvre, au pied du chantier de la Palombine à Saint-Raphaël. Ces travaux font suite à un éboulement massif estimé à 2400 m3 , ainsi qu’à l’apparition de fissures jusqu’à 40 mètres en arrière de l’effondrement. La solution de mise en sécurité du site et des habitants, retenue par les experts, a consisté dans un premier temps en la mise en place d’une butée de pied de 16 000 m2 de matériaux, destinée à stabiliser la falaise et à en permettre le confortement dans des conditions de sécurité satisfaisantes. Les équipes de Fondasol sont intervenues tout au long du chantier, depuis le diagnostic initial (G5) jusqu’à la maîtrise d’œuvre d’exécution des travaux de confortement : - étude de la solution et du dimensionnement de la butée de pied (mission G5), - étude de conception du confortement (mission G2PRO), - supervision géotechnique d’exécution (mission G4) pour la réalisation du confortement définitif de la falaise. La difficulté principale de ce chantier réside dans le fait que l’intervention s’effectue en site urbanisé en surplomb du chantier de la résidence Séniors La Palombine et à proximité du lycée Saint-Exupéry. Cette intervention est réalisée par des spécialistes de travaux d’accès difficile, évoluant en accordage à plus de 10 m de hauteur.

 

Des travaux de stabilisation sous haute surveillance !

Dès l’effondrement, le massif a été mis sous surveillance avec des mesures topographiques réalisées manuellement dans un premier temps, puis très rapidement de manière automatique. Au total 44 cibles ont été suivies en continu durant toute la phase d’étude, puis la phase travaux avec déclenchement d’alertes en cas de mouvements importants de la falaise. Ce dispositif a été complété par la mise en œuvre de 2 extensomètres multipoints en forage, 3 inclinomètres et 15 cellules de mesures de tension dans les tirants mis en place à l’avancement. Cet ouvrage géotechnique à haut risque, combine un maillage de 3 000 m d’ancrages passifs, pour redonner de la cohésion au massif et 2 000 m de tirants actifs à câbles de longueur variant de 21 à 41,5 m disposés sur 3 niveaux de poutres en béton armé pour en assurer la stabilité. 

les derniers communiqués FONDASOL